Home
Prev
Next
> CZ-D 39 Potůčki - Johanngeorgenstadt
> Enquête frontalière : [Database]    |    Présentation par pays    |    Lexique    |    Atelier LIMO    |    Contact    |    Mentions Légales

[20.08.06 | 2256km] L’échelle que prennent les activités frontalières de ce petit village tchèque frappe au regard de l’échelle des infrastructures présentes à la frontière en contrebas de la petite ville allemande de Johanngeorgenstadt: un simple container fait office de poste de contrôle, le passage n’est réservé qu’aux piétons et cyclistes. Pourtant un commerce de masse s’y est développé. Le commerce généré ici constitue à lui seul une attraction touristique: des cars affluent sur le parking allemand agrémenté lui aussi de quelques stands puis les touristes traversent la frontière à pied faire leurs achats et manger au restaurant.

Dans l’axe du poste, les maisons de la rue tchèque disparaissent sous l’explosion des stands et de leurs étalages. Un véritable village dans le village avec sa propre organisation a ici émérgé avec ses rues, ses places, sa halle, ses passages couverts. Les restaurants, les salons de coiffure viennent s’intégrer à la structure de cette « ville » spontanée qui semble toutefois organisée selon des règles spécifiques. Ici, pas même de bureaux de change, tout se paie en euro et ce lieu n’est pas même un point de passage, un point de transit vers la République tchèque. On y vient à pied du côté allemand pour en ressortir par le même endroit. Le soir, les touristes disparaissent et les stands ferment les uns après les autres, c’est la fête forraine qui se termine. Les vendeurs, tous asiatiques, se retrouvent autour de leurs voitures ou dans l’Asia-snack resté ouvert. Certains repartent en stop rejoindre les villages environnants.