Home
Prev
Next
> D-PL 28 Bad Muskau - Łęknica (parc)
> Enquête frontalière : [Database]    |    Présentation par pays    |    Lexique    |    Atelier LIMO    |    Contact    |    Mentions Légales

[05.08.06 | 890km] Les dessins du parc présentés à l’entrée du château de Bad Muskau font prendre conscience d’un élément important dans l’intéraction des deux villes: la partie la plus conséquente du parc dessiné par le paysagiste Hermann von Muskau qui fait la notoriété et a donné son nom à la ville allemande se trouve du côté polonais. Le dessin de la frontière de 1945 a séparé les deux parties de part et d’autre de la Neisse/Nysa. La frontière prend ici une nouvelle forme: elle vient couper un ensemble, une entité que souhaite se réapproprier (programmatiquement et spatialement) la commune allemande consciente de la valeur de ce patrimoine pour son image et son potentiel touristique. Cette frontière semble être comme un cheveu sur la soupe, une ligne que l’on souhaiterait effacer. Un seul des deux ponts frontaliers du parc est encore en état, l’autre a été détruit pendant la guerre et jamais reconstruit. Un camion de police y est posté, les passeports sont contrôlés en plein milieu du parc, ponctuant ainsi la promenade d’un événement peu habituel. Des charettes tirées par des chevaux attendent les touristes allemands pour leur faire visiter la partie polonaise contre quelques euros.

La réhabilitation de ce parc classé à l’UNESCO est présentée comme un des projets transfrontaliers développés entre les deux villes. Laisse néanmoins l’impression qu’il profitera davantage à la ville de Bad Muskau qui possède les entrées du parc et semble avoir plus de moyens pour s’investir.