Home
Prev
Next
> I - SLO 33 Basovizza - Lipica
> Enquête frontalière : [Database]    |    Présentation par pays    |    Lexique    |    Atelier LIMO    |    Contact    |    Mentions Légales

[05.10.06 | 7948 km] Sur le flanc de la colline qui surplombe le passage de Basovizza-Lipica une trace de l’histoire est restée visible: à quelques mètres de la lisière de la forêt qui correspond également au dessin de la frontière, sont incrustées en grand sur le sol les quatre lettres du nom du dictateur yougoslave « T-I-T-O ». Cet acte devaient alors être perçu comme une provocation du moins un message fort de la part du régime yougslave au niveau de cette frontière qui a longtemps été et reste encore source de tension entre les deux pays (les Yougoslaves ayant par exemple longtemps revendiqué la ville et le port de Trieste comme étant les leurs).

Il est étonnant de remarquer que cette marque est aujourd’hui conservée telle quelle. Autre témoin de l’histoire, un monument à Basovizza est dédié aux quatres membres du TIGR, (abbréviation pour Trieste, Istrie, Gorica et Rijeka) qui ont été exécutés à cet endroit en 1930 par les fascistes italiens. Le TIGR est considéré comme le premier mouvement anti-fasciste d’Europe. Il s’est développé de 1927 à 1941 et est notamment responsable d’une tentative d’attentat à l’encontre de Mussolini en 1938 à Kobarid. A deux pas du poste italien, on note la présence de bâtiments militaires à moitié vides.