Home
Prev
Next
> D-PL 22 Guben - Gubin
> Enquête frontalière : [Database]    |    Présentation par pays    |    Lexique    |    Atelier LIMO    |    Contact    |    Mentions Légales

[03.08.07 | 665km] A nouveau un exemple de villes-jumelles. Avant la guerre, la « belle ville », le centre se trouvait côté polonais. A l’Ouest, c’était les usines. Aujourd’hui la tendance s’est inversée: il ne reste pratiquement rien de l’ancien centre hormis la grande église en ruine qui va bientôt être reconstruite, projet subventionné par les deux villes et l’Union européenne. Là encore, la valeur du patrimoine revêt une valeur particulière (D-PL 17): les deux côtés vont travailler ensemble pour reconstruire un témoin de la culture allemande qui se trouve sur le territoire polonais.

Le rapport d’échelle est à peu près similaire aux couples Frankfurt-Slubice ou Görlitz-Zgorzelec (D-PL 18, D-PL 32). C’est la ville allemande qui est la plus importante. Guben (D) a la capacité d’impulser des projets pour son propre développement ainsi que pour des réalisations communes: le centre, réhabilité en 2004 a misé sur l’image industrielle de la ville en se réappropriant les usines pour les équipements publics (mairies, musée du chapeau, etc.). Guben a restructuré le quartier de logements construits par les communistes à l’extérieur de la ville. Autre projet notoire, le travail effectué sur la route principale aboutissant sur le pont, véritable centre névralgique du couple Guben-Gubin. Mais l’axialité qui structure le centre ville allemand ne se pas prolonge une fois le pont passé. La ville de Gubin (PL) n’a pas fait de cet axe son centre ville qui s’est davantage développé autour de la voie réservée aux voitures. Guben-Gubin illustre à la fois les inconvénients et les avantages d’une ville-jumelle frontalière: des projets communs subventionnés par l’Europe permettent la revalorisation d’un patrimoine commun, par ailleurs, deux politiques parfois contradictoires tendent à ralentir la bonne marche des projets. Chacune des villes n’a enfin la possibilité de se développer que sur un spectre de 180°.