Home
Prev
Next
> D-PL 09 Kołbaskowo
> Enquête frontalière : [Database]    |    Présentation par pays    |    Lexique    |    Atelier LIMO    |    Contact    |    Mentions Légales

[30.07.06 | 175km] Cette autoroute est une ébauche d’un projet de grande ampleur élaboré sous le régime d’Hitler en 1933. L’Allemagne décida à cette époque d’établir une connection entre Berlin et Königsberg, capitale de la prusse orientale, territoire allemand jusque la seconde G.M. qui après le traité de Versailles de 1919 fût séparé du reste de l’Allemagne. Ce territoire correspond aujourd’hui à Kaliningrad, enclave russe au nord de la Pologne. L’ « autoroute de l’empire » (Reichsautobahn) devait relier sans interruption les deux territoires, constituant une sorte de corridor sur le territoire polonais. C’est cette traversée de la Pologne qui fût un obstacle à ce grand projet d’infrastructure, le gouvernement polonais s’y étant opposé. L’autoroute ne fût construite avec quatre voies que jusque Stettin (aujourd’hui Szczecin) puis une seule voie jusque Freienwalde (aujourd’hui Chociwel). Une autre section avait également débuté au sud de Kaliningrad. Les deux bouts devaient être raccordés suite à l’invasion de la Pologne par l’Allemagne nazie mais l’entrée en guerre de la France et de la Grande Bretagne en 1939 avorta définitevement le projet.

Cette autoroute, également connue sous le nom de « Berlinka », ne relie aujourd’hui que Berlin à Szczecin/Stettin (des restes subsitent également au niveau de l’enclave russe). Sur cette section reliant la capitale allemande au chef lieu de la Poméranie occidentale (en polonais « Pomorze Zachodnie »), la chaussée a depuis était refaite et les infrastructures au niveau de la frontière sont flambant neuves. Le poste rappelle une immense station service dont le rez-dechaussée aurait été emmuré avec des parpaings. Peu de services et de commerces: quelques cabines téléphoniques, des toilettes, peu de place de parking. L’unique fonction de ce système est le contrôle, les activités annexe se trouvent plus loin sur l’autoroute à environ 500m, seulement du côté polonais. Station service classique avec restaurant et bureau de change. La fréquentation est internationale. A l’entrée de Szczecin/Stettin, s’est greffé à une station service un marché disparate similaire à celui de Linken (D-PL 07).