Retour
> A - CZ Österreich - Česká republika
> Enquête frontalière : [Database]    |    Présentation par pays    |    Lexique    |    Atelier LIMO    |    Contact    |    Mentions Légales
>> Ces courtes présentations des sept portions de frontière constituant l'ancienne frontière de Schengen ont pour but d'apporter les éléments nécessaires à la compréhension des lieux présentés et de mettre en perspective les observations relevées sur le terrain en les replaçant dans leurs contextes historique et géographique. Ces présentations sont sujettes à être complétées et améliorées.
[ si vous souhaitez participer à ce travail d´approfondissement contactez nous : contact@atelier-limo.eu ]

 

La frontière entre l’Autriche et la République tchèque se distingue de celle entre la Bavière et la Bohême du fait que la partie tchèque et l’Autriche faisaient partie jusque 1918 du même empire austro-hongrois. On observe cependant que les problématiques historiques plus récentes sont ici très semblables entre ces deux couples: population allemande des Sudètes expulsée après 1945, mise en place du rideau de fer et ses conséquences spatiales par l’établissement d’une zone tampon d’environ 1 km puis son ouverture au début des années 90. On note l’absence de ville autrichienne à proximité de la frontière. Gmünd, la commune frontalière la plus importante ne comporte que 5800 habitants. Côté tchèque, quelques villes moyennes (Znojmo, Mikulov, Breclav) se situent à moins de 10 km de la ligne de démarcation. Les communes plus petites comme Slavonice ou Dolni Dvořiště sont toutes (à l’exception de České Velenice) mises à distance de la frontière d’au moins 1 km, ce qui correspond à l’épaisseur que possédait le rideau de fer. Une typologie est d’ailleurs assez récurrente sur cette portion: un hameau autrichien quasiment accolé au tracé, et en face un village tchèque plus conséquent à distance. On retrouve parfois, comme au poste A-CZ 01, les restes de villages ou de leur église dans cette zone autrefois ultra-surveillée.

La plupart des passages sont constitués de deux postes distincts et d’un entre-deux pouvant avoir une longueur allant jusqu’à 2 km. C’est dans cet entre-deux que des commerces frontaliers se sont souvent greffées au niveau des passages les plus fréquentés. L’exemple le plus spectaculaire reste celui d’Excalibur-City (A-CZ 23) où les commerces prennent une échelle mais surtout une forme qu’on ne retrouve nulle part ailleurs sur l’ensemble de la frontière étudiée.